L’amélioration du profil du visage par injection de Botox (toxine botulique)

L’amélioration du profil du visage par injection de Botox (toxine botulique). Dr Nelly Gauthier

Afin de conserver l’équilibre des proportions du visage lors des interventions de médecine esthétique, il est important d’étudier le visage dans son ensemble à travers la profiloplastie. Ainsi, le front, le nez, les lèvres et le menton peuvent être traités individuellement, à condition de respecter l’harmonie du visage.

Les défauts mineurs de la pointe du nez et du menton peuvent être corrigés par injection de Botox. Le traitement est particulièrement indiqué pour les nez dont l’extrémité va “tomber” vers le sol quand le sujet sourit ou s’exprime. Il sera également efficace pour corriger l’effet “peau d’orange” du menton.

La toxine botulique injectée va neutraliser les muscles responsables. Le nez semble plus projeté, le menton apparaît plus lisse.

Indications des injections de toxine botulique (Botox) pour le traitement de la pointe du nez et du menton

La rhinoplastie par injection de Botox permet une correction rapide et efficace de la pointe du nez.

Chez certains sujets, l’extrémité du nez peut présenter une tendance à descendre, ou “pointer vers le sol”, lorsque le sujet s’exprime ou sourit. Le responsable est un muscle qui se contracte et tire la pointe du nez vers le bas. Les propriétés paralysantes de la toxine botulique vont limiter son action afin d’empêcher ou modérer le mouvement disgracieux.

Le traitement du menton, quant à lui, permet une correction efficace du sillon labio-mentonnier, responsable de l’aspect fripé que peut avoir le menton.

Comment se déroule une séance d’injection de Botox pour la pointe du nez ou le menton ?

Le traitement de la pointe du nez par injection de toxine botulique est pratiqué au cabinet, au cours d’une consultation. Le praticien évalue la zone à traiter ainsi que l’ensemble des structures nasales sous-jacentes. Il analyse également la dynamique d’expression du visage.

Le médecin procède à l’injection de Botox dans le muscle responsable de l’abaissement de la pointe du nez. Son relâchement va réduire les mouvements indésirables.

Pour le traitement du menton, le médecin va réaliser les injections de toxine botulique au niveau du mentalis (ou muscle mentonnier). Le relâchement du muscle va permettre de lisser la peau au niveau du menton.

Les micro aiguilles d’injection sont pratiquement indolores. Le patient peut reprendre sa vie socio professionnelle immédiatement après l’intervention.

Les suites du traitement de la pointe du nez et du menton par injection de toxine botulique

La pointe du nez ne tombe plus au sourire. Elle paraît plus relevée, plus projetée. La peau du menton est lissée, le sillon labio-mentonnier est réduit. La mobilité du visage est naturelle et harmonieuse.

De petites rougeurs, des hématomes ou un gonflement léger peuvent apparaître aux points d’injections et autour. Ils disparaissent spontanément dans les heures suivantes.

Quand les résultats apparaissent-ils ?

L’intervention est sûre, rapide et durable. Parfois, une seule injection suffit pour traiter la zone. La toxine botulique s’intègre progressivement au muscle. L’effet se faire sentir en quelques jours. Le résultat final de la profiloplastie par injection de Botox s’apprécie après 3 semaines.

Les bénéfices du traitement de la pointe du nez et du menton se maintiennent pendant 6 mois en moyenne. Au-delà, il est possible de renouveler les injections pour pérenniser le résultat.

Les contre-indications du traitement de la pointe du nez et du menton par injection de Botox

La prise d’anticoagulants, anti-inflammatoires ou certains antibiotiques est à éviter pendant la dizaine de jours précédant la consultation. Les injections de toxine botulique sont contre-indiquées pour les personnes atteintes de certaines maladies auto-immunes ou inflammatoires aiguës, ou encore présentant un terrain allergique évolutif.

La toxine botulique est aussi déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes.

Questions à se poser avant un acte de médecine esthétique : cliquez ici