Le Blog de Nelly Gauthier

Exposition solaire et injection d’acide hyaluronique

Acide hyaluronique et soleil dr Nelly Gauthier

La chaleur ou le soleil peuvent être contre-indiqués sur certains actes de médecine esthétique : mais qu’en est-il des injections d’acide hyaluronique l’été ?

Qu’est-ce que l’acide hyaluronique ?

Un composé naturel de la peau et des articulations

Largement utilisé en médecine esthétique, l’acide hyaluronique est une macromolécule naturelle, rencontrée principalement dans deux tissus : le cartilage articulaire et le derme, l’une des deux épaisseurs de la peau.

Dans les deux cas, sa capacité à « emprisonner » l’eau participe à sa fonction d’amortisseur, qui se traduit par une élasticité des tissus.

Un produit qui disparaît avec l’âge

Le vieillissement de la peau se caractérise par une baisse quantitative et qualitative de ces grosses molécules dermiques, d’où une perte de tonicité et d’élasticité cutanée. La fonte des tissus dermique et sous cutané aboutit alors à la formation des rides statiques, comme si l’épiderme s’affaissait. Ainsi se créent des creusements comme le sillon naso-génien.

Un produit volumateur

L’acide hyaluronique est donc un produit de comblement, redonnant du volume pour faire disparaître par exemple les rides du visage sans chirurgie.

Tout l’art du médecin esthétique consiste alors à choisir le bon acide hyaluronique, suffisamment volumateur à la bonne dose, pour offrir un résultat naturel.

Les injections d’acide hyaluronique : Pour qui ? Pourquoi ?

Agissant comme produit de comblement, l’acide hyaluronique vise à redonner du volume dans des indications très précises.

Traitement des rides du visage avec l’acide hyaluronique

Il est indiqué dès qu’apparaissent les premières rides statiques, comme le sillon naso-génien, le pli d’amertume, les rides code-barre… Il s’agit pour l’essentiel des rides du tiers inférieur du visage, différentes des rides d’expression : l’acide hyaluronique est en effet inefficace sur ces dernières, nécessitant alors le recours aux injections de toxine botulique.

Avec une durée d’action moyenne de 8 à 18 mois, ces injections peuvent être réalisées dès 40 ans, pour combler les premières rides et ralentir les effets visibles du vieillissement du visage.

C’est le même principe pour traiter le vieillissement des mains, avec apparition alors de veines visibles et des saillies osseuses.

Redonner du volume aux lèvres avec l’acide hyaluronique

Les injections d’acide hyaluronique dans les lèvres, sous anesthésie locale, permettent de redessiner un contour à la fois plus pulpeux et plus sensuel.

L’objectif est de redonner un aspect désirable et naturel, sans utiliser des acides hyaluroniques de haut poids moléculaire, souvent trop volumateurs.

Toutes les patientes souhaitant rajeunir un sourire peuvent ainsi bénéficier de cette solution simple et indolore.

Traiter les cernes creux et les cernes bleus avec l’acide hyaluronique

La peau autour des yeux étant très fine, son amincissement avec l’âge se traduit immédiatement par des cernes violacés. Par transparence, les veines deviennent en effet visibles.

Un acide hyaluronique modérément volumateur permet de supprimer cette transparence, pour redonner un regard jeune, frais et vif.

Cette solution n’est possible que si la peau est souvent tendue, pour limiter les risques d’œdèmes en position déclive.

Remodeler un visage avec l’acide hyaluronique

L’acide hyaluronique permet aussi d’effectuer une profiloplastie non chirurgicale, en corrigeant de légères anomalies esthétiques du nez (rhinoplastie médicale) ou du menton (génioplastie médicale).

C’est aussi un traitement de choix pour corriger des joues creuses, des pommettes évidées ou encore des tempes creusées.

Les bonnes et mauvaises pratiques avant les injections d’acide hyaluronique

Comme toute injection, la peau doit être saine et nettoyée, ni maquillée, ni parfumée.

Le médecin procèdera évidemment à une désinfection avant la piqûre.

Pour éviter tout saignement, il convient d’éviter tous les facteurs favorisant une vasodilatation cutanée du visage, le jour de la séance.

C’est le cas par exemple du sport, de l’alcool ou de la chaleur (sauna…).

C’est pourquoi toute exposition prolongée au soleil doit être évitée aussi dans les 24-48 h avant, et tout particulièrement tout coup de soleil.

Les bonnes et mauvaises pratiques après les injections d’acide hyaluronique

Pour des raisons similaires, il vaut éviter toute activité recréant de l’inflammation sur les zones traitées, dans les 24-48 heures.

Une congestion cutanée augmente en effet les risques d’œdèmes ou de petites ecchymoses.

Plus largement, il est conseillé de ne pas s’exposer au soleil durablement, dans les 2 semaines suivant l’injection d’acide hyaluronique. Chaleur et soleil peuvent en effet diminuer le caractère volumateur du produit, réduisant son effet dans le temps.

Les injections d’acide hyaluronique l’été restent donc possibles, à condition toutefois de ne pas s’exposer au soleil les 2 semaines suivant la séance. Au retour de vacances, vous n’aurez jamais eu le visage autant reposé !

Dr. Nelly Gauthier

Article rédigé par le Dr. Nelly Gauthier

Experte en médecine esthétique et anti-âge, principalement sur les actes à visée esthétique non-invasive pour le visage et du cou, mon approche s'appuie sur l'utilisation des produits comme le Botox et l’Acide Hyaluronique pour offrir à mes patients une beauté naturelle

Commentaires

N’hésitez pas à laisser un commentaire au Dr Nelly Gauthier, elle vous répondra dans les meilleurs délais