Le Blog de Nelly Gauthier

Relâchement cutané du visage : les solutions

Relâchement cutané visage dr Nelly Gauthier

Signe majeur du vieillissement de la peau, le relâchement cutané peut désormais être traité dans certains cas sans chirurgie, par lifting médical.

Qu’est-ce que le relâchement de la peau ?

Naturellement, la peau est constituée de deux couches, l’épiderme et le derme, reposant sur le tissu conjonctif sous-cutané et les fascias musculaires.

Elle doit ses propriétés mécaniques de souplesse et d’élasticité à différentes fibres et molécules synthétisées par les fibroblastes, comme le collagène ou l’acide hyaluronique.

Lorsque ces fibroblastes fonctionnement moins bien, la peau perd alors une grande partie de ses propriétés.

Deux composés naturels participent ainsi à avoir une belle peau, ferme et élastique : le collagène, une structure fibreuse, et l’élastine.

Lorsque leur synthèse est altérée, la peau perd en tension, en fermeté et en élasticité : elle se distend et s’affaisse, c’est le relâchement cutané.

Ces effets sont d’ailleurs accentués par le relâchement des tissus musculaires sous- jacents et la fonte des tissus graisseux de soutien, fréquents dès qu’on vieillit.

Les effets du relâchement cutané

Au niveau du visage, une peau jeune et ferme se traduit habituellement par un aspect dit en triangle inversé, avec un menton fin.

Lors de relâchement cutané, les contours deviennent moins nets, en particulier au niveau des yeux, des joues ou du menton.

Cet affaissement tissulaire favorise la formation de poches graisseuses, tout particulièrement sous les yeux.

Le résultat est immédiat : le visage parfait fatigué, triste et avachi.

On y associe parfois injustement une forme d’adynamie ou de manque de volonté, préjudiciable en milieu professionnel.

Pourquoi le relâchement cutané apparaît ?

Le vieillissement lié à l’âge

Différents facteurs contribuent à altérer la synthèse fibroblastique de l’élastine dermique.

La principale cause est l’âge : comme toute cellule, les fibroblastes fonctionnent en effet moins bien et leur renouvellement, à partir de cellules jeunes, s’en trouve ralenti.

Certaines techniques de médecine esthétique ont d’ailleurs pour objectif simple de relancer la multiplication des fibroblastes jeunes, pour qu’ils refabriquent naturellement des fibres.

Les facteurs individuels

D’autres facteurs personnels peuvent accélérer ce processus, comme le tabac, les hormones (ménopause) ou des facteurs génétiques. C’est ce qui explique en partie la grande injustice dont on souffre face au vieillissement naturel : certains verront apparaître dès 30 ans les premiers signes de distension tissulaire, là où d’autres à 60 ans garderont encore une peau relativement lisse et ferme.

De la même manière, alcool et surtout tabac accélèrent la perte de ces propriétés bio-mécaniques.

La perte de poids et de graisse

Avec l’âge, les tissus graisseux ont tendance à fondre : cela se traduit par un affaissement des structures tissulaires situées au-dessus, comme la peau.

Proportionnellement, celle-ci se trouve donc en excès, d’où un relâchement accentué.

Le phénomène est évidemment accru en cas de régime d’amaigrissement réussi : la peau en excès se retrouve alors distendue.

Le principe de tout traitement sera donc de retendre la peau : on parle aussi de lifting médical, par opposition au lifting chirurgical, beaucoup plus lourd.

Comment lutter contre le relâchement de la peau du visage ?

Relâchement cutané et perte de volume : l’acide hyaluronique, produit volumateur

Lorsque la perte de fermeté provient d’un affaissement des tissus sous-jacents, l’une des solutions consiste à recréer du volume, avec un produit comblant.

Le médecin esthétique choisit une molécule d’acide hyaluronique adaptée, pour retrouver un visage jeune, en travaillant sur la volumétrie de la face.

Stimuler une production naturelle par radiofréquence ou ultrasons

Lorsque la perte d’élasticité provient d’une altération qualitative et quantitative de la production d’élastine et de collagène, la solution la plus naturelle consiste alors à stimuler les cellules souches, pour relancer une synthèse naturelle par l’organisme.

L’effet lifting repose alors sur le même principe de thermage : apporter une source de chaleur directement sur les fibres tissulaires, pour les « léser » et lancer un processus naturel de réparation, analogue à la cicatrisation.

Mode d’action de la chaleur sur le collagène ou l’élastine

Il s’agit d’un effet en deux temps :

  • Un effet tenseur immédiat : comme dans un processus de coagulation, la chaleur agit sur la protéine qui se rétracte. La peau se resserre, avec un effet liftant immédiat, en quelques heures à peine.
  • Un effet régénérant : en induisant une réaction inflammatoire locale, la chaleur induit un phénomène analogue à la cicatrisation. Des facteurs de croissance sont libérés, favorisant l’afflux de fibroblastes jeunes : ils vont alors refabriquer des fibres « jeunes » de collagène et d’élastine. Cet effet remodelant s’étale sur environ 6 à 12 semaines, pour redonner une belle peau jeune, souple et élastique.

Caractéristiques du traitement par ultrasons

Avec une température locale de 55°C, le traitement ultrasonique essayait de cibler les zones les plus atteintes. Les fibres étaient localement détruites, induisant un processus cicatriciel de réparation cellulaire, permettant de traiter le relâchement cutané sans chirurgie et de relisser la peau. Le souci des ultrasons est qu’ils ne permettent pas de cibler précisément un point, à la différence d’un laser par exemple.

Caractéristiques du traitement par radiofréquence

Avec des ondes de haute fréquence, la température du derme va monter à 42°C, sans détruire les fibres : elles se rétractent simplement.

C’est donc un effet plus doux, nécessitant plusieurs séances pour que la peau retrouve tension et fermeté.

Traiter l’épiderme et le relâchement cutané par Plasma IQ

Principe du traitement par plasma-thérapie

Connue autrefois sous le terme de PlexR, c’est une méthode non invasive pour traiter facilement le relâchement cutané.
L’appareil permet de créer un arc voltaïque avec un gaz ionisé au niveau de la peau, la source de chaleur générée agissant à deux niveaux :

  • sur l’épiderme, en désolidarisant l’épiderme du derme, un peu comme un peeling : il va donc y avoir une action sur les petites ridules ou l’hyperpigmentation ;
  • sur le derme, en rétractant les fibres de collagène, d’où un effet tenseur immédiat.

Indications du traitement par plasma-IQ

Cette technique donne de très bons résultats pour corriger le relâchement cutané du visage, du cou ou des oreilles.

C’est aussi une solution de choix, pour faire disparaître le relâchement cutané au niveau des paupières, responsable d’un regard triste et fatigué. Le PlexR permet d’effectuer une blépharoplastie médicale , pour redonner un regard jeune et éclatant, plein de vivacité et de vitalité.

Dr. Nelly Gauthier

Article rédigé par le Dr. Nelly Gauthier

Experte en médecine esthétique et anti-âge, principalement sur les actes à visée esthétique non-invasive pour le visage et du cou, mon approche s'appuie sur l'utilisation des produits comme le Botox et l’Acide Hyaluronique pour offrir à mes patients une beauté naturelle

Commentaires

N’hésitez pas à laisser un commentaire au Dr Nelly Gauthier, elle vous répondra dans les meilleurs délais