radiofrequence01

Radiofréquences (Thermage, Pellevé, Réaction) et Ultrasons (Ulthera)

Ce type de traitement, appliqué sur la surface de la peau, a pour but de donner un « effet liftant ». Ils induisent une contraction cutanée (très appréciée au niveau du menton et du cou) et redonnent du tonus à la peau par le biais de la relance de la synthèse de collagène et d’élastine des tissus travaillés. Ces deux procédures ne laissent aucune marque sur le visage et la personne traitée est plus belle en sortant qu’en entrant au cabinet. Les résultats continuent de s’améliorer pendant une période de 3 mois et l’effet obtenu dure 1 à 2 ans.

QUEL EST LE MODE D’ACTION DE CES DEUX TRAITEMENTS ?

Il repose sur l’utilisation de la CHALEUR.
Notre peau contient des fibres de collagène et d’élastine. Ces fibres se continuent en profondeur pour former un maillage de fibres assurant le maintien des différentes structures qui composent notre visage: muscles, graisse et peau sont ainsi liés et soutenus.

Ce maillage s’appelle le « tissu de soutien »:

  • Lorsqu’on est jeune, sa solidité assure au visage un aspect tonique et ferme.
  • Avec le temps toutes ces fibres se relâchent et donnent au visage cet aspect relâché….

Les études et les recherches ont mis en évidence que les fibres de collagène et d’élastine se contractent sous l’effet d’une chaleur comprise entre 42°Celsius et 55°Celsius (au delà de cette température on brûlerait les tissus). L’effet obtenu est une peau moins relâchée, plus ferme et donc un « effet lift ».

Pour visualiser ce mécanisme on peut faire une comparaison avec les fibres de laine d’un pull-over: lorsqu’on lave un pull à l’eau chaude les fibres de laine se contractent sous l’effet de la chaleur. Lorsqu’on remet son pull après l’avoir lavé il est plus serré et épouse mieux les formes du corps. Bien sûr, à force de le porter les fibres vont se relâcher à nouveau…
C’est comparable à ce qui se passe lorsqu’on applique une chaleur précise aux fibres de collagène et d’élastine contenues dans notre peau et dans le tissu de soutien des muscles et de la graisse du visage. Bien sûr, là aussi, avec le temps et les mouvements du visage ces fibres finiront par se relâcher.

COMMENT CET « EFFET-LIFT » EST OBTENU ?

Cette chaleur provoque deux actions dans la zone traitée:

1/- Un effet immédiat: lorsque ces fibres sont soumises à cette température elles se contractent instantanément. Cette contraction est visible à l’œil nu. Il est d’ailleurs facile de la visualiser en cours de traitement: il suffit de comparer la moitié du visage traité avec l’autre moitié non traitée.
À la fin de la séance, la peau est d’emblée plus ferme et parait « retendue ». En réalité, la peau traitée est rétractée, donc moins relâchée, d’où cet effet de tension.
2/- Un effet à distance: Cet effet immédiat est suivi d’un deuxième effet qui se met en place en quelques semaines. Lorsque le corps reçoit l’information que les fibres de collagène et d’élastine contenues dans la peau traitée se sont contractées, il le traduit comme un « stress » local. La réponse de notre corps a un « stress » local est de déclencher une « réparation » c’est à dire un renouvellement de toutes les fibres de collagène et d’élastine de la peau traitée.
Ce renouvellement prend environ 2 à 3 mois pour s’effectuer et le résultat esthétique est une amélioration de la qualité de la peau qui parait plus forte, plus lisse et plus élastique.

En résumé on peut dire que :

  • la contraction immédiate donne un résultat « quantitatif » qui pourrait se calculer en terme de millimètres. Ça peut paraître peu mais c’est néanmoins bien appréciable car il se traduit par un meilleur TONUS du visage (et donc une diminution du relâchement)
  • le renouvellement des fibres cutanées, en 2 à 3 mois, donne une amélioration « qualitative » de la peau traitée qui se traduit par une plus grande FRAÎCHEUR de la peau et donc du visage dans son ensemble.
  • QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE CES DEUX TRAITEMENTS

    La radiofréquence « chauffe » à 42°C les fibres de collagène et d’élastine contenues dans la peau et dans son tissu de soutien. Les appareils de radiofréquence utilisés par le Docteur Gauthier permettent de choisir différents niveaux de profondeur en fonction du problème à traiter. À cette température les fibres ne sont pas lésées, elles se contractent. Il s’agit d’une action en douceur. Comme il s’agit d’un traitement doux il est très souvent nécessaire de faire 2 à 3 séances pour obtenir le résultat optimum. Les séances peuvent être espacées toutes les 2 à 6 semaines.

    Les ultrasons chauffent beaucoup plus, à 55°C, et sous forme de micro-points d’impact. Ces points d’impact sont ciblés par le médecin en fonction du problème à traiter et des tissus atteints par le relâchement (nombre de points, direction et profondeur). À cette température, les fibres sont lésées aux points d’impact. Cette lésion envoie un message très fort de réparation des fibres dans la zone traitée. Comme ce message est beaucoup plus fort que celui envoyé par la radiofréquence on ne fait ce traitement aux ultrasons qu’une seule fois (il n’est pas nécessaire de refaire le traitement 3 fois comme avec la radiofréquence).

  • EST-CE DOULOUREUX ?

    La radiofréquence n’est pas douloureuse mais il y a quelques endroits désagréables, comme des petits picotements très chauds à l’endroit où le médecin envoie une impulsion. Ces petits picotements durent un quart de seconde c’est à dire le temps de l’impulsion.
    Les ultrasons, qui envoient de la chaleur plus intense, peuvent être douloureux aux endroits où la peau est fine et le médecin propose souvent une petite anesthésie de ces zones pour que le patient ne sente rien.

  • title 3EST-CE QU'ON EST MARQUÉ À LA FIN DE LA SÉANCE ?

    Il n’y a pas de marque et la peau parait d’emblée plus ferme et les contours du visage plus nets. L’effet « liftant » est déjà visible mais on s’y habitue très vite.
    Il est important de prendre des photographies avant la séance afin de bien visualiser les résultats, surtout au bout de 3 mois car la peau va continuer à travailler et à s’améliorer après la séance.

  • EST-CE QU'IL Y A DES RISQUES ?

    Le risque de brûlure à cette chaleur est toujours possible. Il s’agit d’une petite brûlure en dessous de la peau qui met 1 à 2 jours pour remonter à la surface et qui prend quelques semaines avant de disparaître sans laisser de trace dans la très grande majorité des cas. À l’heure actuelle les meilleures machines sur le marché réduisent ce risque à un minimum en refroidissant dans le même temps la zone traitée.
    Le seul vrai risque c’est la déception lors des relâchements cutanés trop importants. En effet, la contraction est toujours présente mais n’est parfois pas assez importante pour donner un effet satisfaisant. C’est pour cela qu’il faut savoir poser l’indication et que le médecin vous dira s’il pense que vous êtes un bon cas ou pas.

  • COMBIEN DE TEMPS L'EFFET VA DURER ?

    L’amélioration de l’aspect de la peau et l’effet de raffermissement sera efficace pendant 1 à 2 ans (car rien n’empêche la peau de vieillir…).
    Bien sûr, s’il y a des variations de poids importantes les tissus se relâcheront plus vite.
    Il est intéressant d’entretenir les résultats et de répéter ces traitements tous les ans et demi environ.

  • LEQUEL DE CES DEUX TRAITEMENTS CHOISIR ?

    Tout dépend de la peau, de la zone à traiter et de l’effet recherché. Un médecin qui a de l’expérience saura poser l’indication en fonction de la demande du patient et de la nature du problème.
    Il faut savoir qu’on peut associer ces 2 traitements dans le but obtenir le plus d’effet tenseur possible.

  • QUEL EST LE PRIX D'UNE SÉANCE ?

    Le prix se calcule en fonction du matériel utilisé, de l’étendue de la zone à traiter pour obtenir le résultat souhaité, et, du temps passé (une séance prend entre 1 heure et 2 heures et demi).

  • QUELLE EST LA DIFFÉRENCE AVEC LE LIFTING ?

    Un lifting « RETIRE et TIRE » la peau. Le chirurgien coupe de la peau en quantité importante, environ 4 à 5 centimètres de chaque côté (en fonction des besoins). Puis il tire sur la peau restante dans un sens, le sens du lifting, qui est le plus souvent vers l’oreille. Mais le lifting n’a aucune action sur la qualité de la peau restante. Certes, la chirurgie retire définitivement une quantité plus ou moins importante de peau mais ne change en rien la texture de la peau qu’il laisse. Or il s’agit d’une peau relâchée et fatiguée puisqu’elle a nécessité un lifting ! D’ailleurs si la traction est trop grande sur cette peau fatiguée, il se forme sur le visage des plis de traction bizarres et disgracieux qui signent qu’il y a eu un lifting…

    La radiofréquence et les ultrasons « CONTRACTENT et AMÉLIORENT » la peau. Ces traitements par la chaleur contractent les fibres de la peau et du tissu de soutien, partout où le traitement est appliqué, sans jamais déplacer ni tirer sur la peau comme le fait un lifting. La contraction obtenue se calcule en terme de millimètres, ce qui diminue l’aspect relâché de la peau mais n’a aucun rapport avec les centimètres retirés lors d’un lifting. Par contre, le bonus de ces traitements par la chaleur est qu’ils améliorent la qualité de la peau qui devient plus ferme et plus tonique dans toutes les zones traitées. On parle « d’effet lift » du fait de cette diminution du relâchement cutané, mais, en réalité, il s’agit d’une contraction de la peau et non pas d’une traction comme le ferait un lifting.